Runneburg           Runneburg
     
Runneburg / Weissensee / Thüringen
francaise

Le château de Runneburg (Nr. 2)

1. Introduction
 
Runneburg est l'un des châteaux les plus importants de Thuringe. Il appartenait aux comtes de Thuringe, les Ludowinger. Le comte Ludwig le Barbu est arrivé en Thuringe vers le milieu du 11è siècle. La lignée des Ludowinger a énormément contribué à la société médiévale durant deux siècles. Le secret de la croissance du pouvoir et de l'influence des comtes de Thuringe vient de leurs judicieuses alliances par le mariage.
 
La construction du château de Runneburg a été commandée par Jutta Claricia, épouse de Ludwig II et sťur de l'Empereur Friedrich I Barbarossa. On retrouve la première mention du château de Runneburg dans un document datant de 1168. Diverses parties du château remontent au 12è et au 13è siècles :
  • la tour, qui servait d'appartement pour la famille du comte de Thuringe ;
  • le palais (en allemand Palas), constitué d'un grand hall comportant deux étages et servant pour les fêtes, les réunions et les audiences organisées par le comte et par son épouse ;
  • la muraille du château, longue d'environ 400m et délimitant une aire d'environ 15 000 m2 ;
  • la porte, la seule entrée menant au château ;
  • les restes d'une ancienne tour de défense ;
  • les restes de deux maisons où vivaient les domestiques et autres travailleurs.

Le château était un haut lieu de la culture et de l'histoire. Sainte Elisabeth, comtesse de Thuringe et princesse de Hongrie, y a vécu. Des poètes tels que Walther von der Vogelweide, Wolfram von Eschenbach et Heinrich Hetzbold de Weissensee y ont résidé et travaillé.
 
Le château a souvent été assiégé, mais jamais pris. En 1240, pendant la guerre de succession entre les maisons Stauffer et Welfen, l'Empereur Otto IV a assailli le château à l'aide d'une nouvelle arme, une catapulte à pierre (connue en franšais sous le nom de mangonneau). Otto IV a découvert cette machine de guerre en Italie par les croisés et en a installé une devant le château à Weissensee. Il l'a utilisée pour projeter des pierres de 100 kg, des cadavres, des abeilles et des déchets sur la muraille et sur le château. Dans les ruines de la tour, des archéologues ont découvert quatre de ces énormes pierres, dont deux sont exposées dans le musée.
 
En 1247, Heinrich Raspe, le dernier membre de la lignée des Ludowinger, meurt sans héritier. Son frère aîné, Ludwig, perd la vie lors d'une croisade, et l'autre est devenu moine.
 
Ce concours de circonstances a pour conséquence que cette partie de Thuringe, la propriété des Ludowinger, devient celle des Wettiner par suite d'un traité signé par les deux maisons.
 
Les Wettiner formaient une vieille et noble lignée allemande, et vivaient dans le château Wettin près de Halle sur la rivière Saale. Ils ont acquis Thuringe en 1264 et sont donc devenus les comtes de Thuringe. En 1440, le dernier comte de Thuringe, Friedrich le Pacifique, meurt au château de Runneburg. La lignée des Wettiner se divise en 1485 en deux maisons, Ernestiner et Albertiner. Runneburg devient alors la résidence des veuves des princes saxons. À cette époque les Wettiner rénovent le château de Runneburg, de sorte que de style gothique, il est reconstruit selon les standards esthétiques de la Renaissance.
 
Dès la moitié du 17è siècle, Weissensee et le château de Runneburg appartiennent au duc de Sachsen-Weissenfels. C'est alors que de nouveaux bâtiments s'ajoutent : le corps de garde et l'écurie.
 
Suite au congrès de Vienne en 1815, le village de Weissensee est devenu un village-district prusse. La maison de briques jaunes du côté nord a été construite de 1890 à 1892, et a servi dès sa complétion de bureau pour l'administrateur du district prusse. Le palais a été utilisé comme cour de justice. Par la suite, ce bâtiment ainsi que le château ont été emménagés en école et en pensionnat. En 1970, le château a été lourdement endommagé, entraînant la fermeture de l'école. En 1972 le palais ferme, et en 1978 la le corps de garde et l'écurie ont été rénovés.
 
Des citoyens de Weissensee ont formé des groupes de travail dans l'intention de sauver le château. En parallèle, les premières fouilles archéologiques ont commencé dès la création de la Société de Runneburg. Depuis, tous les étés, des jeunes des quatre coins du monde prennent part aux fouilles, et ont ainsi fait des découvertes très intéressantes, notamment :
  • un puit ;
  • un système de chauffage souterrain du 12è siècle ;
  • la tour de défense ;
  • des maisons ;
  • trois squelettes humains datant du Moyen Äge.

En 1996, un pub a été emménagé dans l'ancien corps de garde, équipé de meubles anciens. La direction du château et le bureau du président du château occupent le premier étage.
 
2. Les bâtiments du château
 
2.1 Le grand hall
 
Le grand hall est situé au premier étage du palais, et a probablement été construit plus tard que le reste du palais. Cette pièce servait pour les fêtes et les audiences des comtes de Thuringe.
 
Un passage du côté nord donne accès à ce grand hall.
 
Au sud on peut admirer sept fenêtres cintrées et des restes de colonnes, de chapiteaux et de bases. Avant la reconstruction de cette pièce au 16è siècle, les fenêtres étaient construites en triple-arcade
 
Au nord, près de l'entrée, on remarque deux fenêtres romanes qui donnent sur la cour.
 
Le hall fait environ 25m de long et 10m de large.
 
Le plafond a été complètement rénové au 16è siècle.
 
En 1225, Ludwig IV, l'époux de Sainte Elisabeth, et son frère Conrad organisent une fête de cour où ils invitent de nombreux chevaliers et princes. Sept comtes d'Allemagne et le fils du roi de Bohème, celui qu'on connaîtra plus tard sous le nom de Vazlav I (Wenzel I) de Bohème, sont entres autres présents à la fête, ce qui montre bien l'importante du château de Runneburg à l'époque.
 
Pendant les travaux de rénovations du 16è siècle où le grand hall a été divisé, une fenêtre romane a été complètement emmurée, tandis qu'une autre a été transformée en latrines.
 
Le duc Auguste de Saxe a demandé à ses architectes de créer des salles de séjour au château de Runneburg vers la fin du 16è siècle.
 
2.2 La salle adjacente au hall
 
Les goûts luxueux des comtes de Thuringe sont notamment visibles aux restes des douze colonnes de marbre rouge qui ornaient les anciennes fenêtres donnant sur la cour. Le plafond est décoré par une reproduction de la voûte du début du 17è siècle.
 
La petite salle a probablement servi de chapelle avant que les voûtes croisées ne soient remplacées par un plafond de poutres de bois. La double fenêtre ogivale a été emmurée au 16è siècle et a été redécouverte en 1985. Les deux colonnes de marbre noir existent toujours dans la fenêtre originale. Elles ressemblent beaucoup à celles qu'on a retrouvé dans le château Neuenburg à Fryburg/Unstrut, qui appartenait également au comte de Thuringe.
 
2.3 La colonne à branches
 
En plus de refaire le plafond au 16è siècle, l'architecte de Wettinger a créé de nouvelles divisions en construisant des murs. Il n'était pas possible de retirer cette colonne car elle servait de pilier à la structure.
 
La colonne, faite de grès, a été construite vers 1200 en forme de tronc d'arbre aux branches coupées.
 
Malgré qu'un de ses côtés ait été détruit par les tailleurs de pierre au 16è siècle, la colonne de style roman demeure fascinante.
 
Au nord-est de la colonne se trouve une petite pièce qui servait peut-être de chapelle privée à la comtesse. La voûte croisée est soutenue par quatre corbeaux. Deux d'entre eux (l'une près de la fenêtre, l'autre près de la porte) sont parfaitement conservés. La fenêtre est décorée par une frise visible seulement de l'extérieur.
 
2.4 Le système de chauffage souterrain (à l'extérieur)
 
Près du puit se trouvait un ancien bâtiment doté d'un système de chauffage souterrain consistant en deux voûtes construites l'une sur l'autre. Celle du dessus correspond exactement avec le plancher du bâtiment. Dans celle du dessous on brûlait du bois ou du charbon, l'air chaud s'échappant dans la voûte du dessus. Sur le plancher de la maison se trouvait une ouverture fermée par une roche qu'on n'avait qu'à déplacer pour réchauffer la pièce.
 
2.5 Le puit
 
Le puit du 13è siècle a été découvert pendant les fouilles de 1989. Il a été comblé par de la terre et des détritus lorsqu'un nouveau puit a été construit au nord du château, près des étables.
 
De nombreux objets, très bien préservés par la terre, ont été découverts au cours de la fouille. Ils sont exposés au musée et montrent bien l'aisance des comtes de Thuringe et l'habileté des artisans du Moyen Âge.
 
Le puit est aussi profond que la tour est haute : 27 mètres. Il est aujourd'hui complètement nettoyé et est rempli par 7 mètres d'eau.
 
2.6 La structure de métal supportant la tour
 
Le château a été construit sur un sol argileux. L'eau de pluie a affaibli lentement mais sûrement les fondations du château. Ainsi, au 16è siècle, la paroi sud de la tour s'est affaissée. À cette époque, on a eu recours à des piliers pour soutenir les murs sur le côté sud du Palas, sur les murs du château et sur la " vieille cuisine ".
 
En 1983, la " vieille cuisine " s'est effondrée, les matériaux et les techniques utilisées pour soutenir les murs n'étant pas adéquats.
 
Afin de corriger cette situation, en 1993, 28 supports d'acier d'un poids total de 130 tonnes ont été greffés à une nouvelle fondation pour renforcer la tour. Le château est donc soutenu aujourd'hui par une gaine de métal, qui, à défaut d'être esthétique, a le mérite de protéger le château de l'affaissement.
 
3. Le village de Weissensee
 
Le village de Weissensee tire son nom (Weissen signifie blanc, See signifie lac) des deux lacs qui l'entourent. Du côté ouest du village, où existe de nos jours un vaste quartier industriel, se trouvait autrefois un grand lac, Obersee (Lac supérieur), qui s'étirait sur plus de quatre kilomètres. Le fond du lac était de calcaire, ce qui donnait un scintillement blanc sur la surface de l'eau.
 
On raconte aussi qu'un sentier blanc longeait le lac. Selon la légende, c'est ce qui a donné son nom au village.
 
L'existence du lac a joué un rôle important dans le choix de l'emplacement du château. Le village et le château ont été construits sur une colline formant une péninsule entre les deux lacs, de sorte que les éventuelles attaques ne pouvaient provenir que d'un seul côté.
 
On pouvait cultiver la vigne dans cette région, car le climat y était doux et humide. Les lacs foisonnant de poissons, Weissensee était en fait à l'origine un regroupement de pêcheurs.
 
Au 18è siècle, les lacs ont été drainés de leur eau, ce qui a rendu la terre propice à l'agriculture. Le village a été le centre du district jusqu'à 1952. Aujourd'hui c'est un petit village paisible de 5000 habitants.
francaise
francaisefrancaisefrancaise
francaisefrancaisefrancaisefrancaisefrancaise
francaise
francaise
francaisefrancaisefrancaise
francaisefrancaisefrancaisefrancaisefrancaise
francaise
francaise
francaisefrancaisefrancaise
francaisefrancaisefrancaisefrancaisefrancaise
francaise

 
Einigkeit und Treue